La vie de maman

10 conseils pour survivre aux premiers jours avec bébé

conseils-debuts-difficiles

En début de semaine, j’évoquais mes débuts difficiles en tant que maman. Aujourd’hui, je partage 10 conseils que l’on m’a donnés en cours de préparation à l’accouchement pour se préserver et éviter les petits (ou gros !) coups de déprime.

Comprendre son accouchement

Je ne sors pas de la clinique sans comprendre la naissance de bébé : pourquoi une césarienne d’urgence ? Pourquoi un accouchement médicalisé ? Je demande et pose des mots sur mes interrogations et surtout j’en parle à bébé dans une vraie conversation.

Assumer son imperfection

Il n’existe pas de maman parfaite ni d’instinct maternel : j’inscris cette phrase sur tous les murs de la maison, s’il le faut, et en particulier dans ma tête.

S’accorder du repos

Je me repose au maximum, je limite donc les visites à la maternité. Pour un premier, quand bébé dort, je dors (ou au moins je m’allonge pour faire un temps calme). Pour un deuxième ou plus : quand je peux, je dors ! Dans tous les cas, je me fais aider (repassage par belle-maman, garde de l’ainé(e)/des ainé(e)s par la cousine, plats cuisinés par mamie… tout est bon à prendre !).

Éviter les mauvaises langues

Je coupe les ponts pendant quelques temps avec monsieur et madame « bon conseil » qui n’ont pas d’enfant, mais qui savent mieux que moi comment m’occuper du mien. Je ne raconte pas non plus mon intimité (comment se passent les nuits, par exemple) pour éviter les critiques.

Ne pas s’isoler

Je ne m’isole pas : je me fais inviter pour pouvoir partir lorsque je le souhaite (plus facile que de mettre les gens dehors et pas besoin de préparer le repas…), mais je me force à voir du monde.

S’obliger à sortir

Je sors chaque jour, au minimum 30 minutes, quel que soit le temps : en forêt, dans le jardin, je fais le tour du quartier… Bref, je m’oxygène et je marche (et en plus je renforce le système immunitaire de bébé !).

Bien manger

Je surveille mon alimentation : trois repas équilibrés par jour plus une collation si besoin.

Prendre soin de soi

Je m’organise pour prendre une douche chaque jour ! Même si bébé pleure, j’ai besoin de prendre 10 minutes rien que pour moi. Je peux aussi m’autoriser un soin en institut ou un rendez-vous chez le coiffeur.

Ne pas se fixer de contrainte

Je ne me fixe pas d’objectif temps : 0 contrainte. Pas de : « demain, je finis de ranger les cartons », « demain, je m’attaque au jardin », etc. Et surtout pas de promesse à l’ainé(e)/aux ainé(e)s : « Dans les jours à venir, on ESSAIERA d’aller au zoo, mais je ne te promets rien… »

Se faire confiance

Je me fais confiance, j’échange et parle de mon ressenti sans pudeur ni culpabilité, en particulier avec mon conjoint.

Voilà quelques pistes pour survivre au grand bouleversement engendré par l’arrivée de bébé… Et je crois que la plupart sont valables tout au long de la vie de maman ! L’important c’est de garder l’équilibre, un équilibre entre sa vie de maman, sa vie sociale, sa vie de femme (avec son conjoint) et sa vie pour soi (en s’accordant des moments à soi).

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • picou
    15 décembre 2017 at 10 h 10 min

    Des conseils très judicieux! Il faudrait imprimer ton article et le distribuer dans les maternités! ;o)

  • MamanDe4
    15 décembre 2017 at 10 h 24 min

    L’équilibre est très important et il faut se préserver effectivement entre nos 3 facettes !

  • Maman pavlova
    16 décembre 2017 at 9 h 03 min

    Dans la théorie ce sont des conseils parfaits… mais dans mon cas presque aucun n’était applicable…
    Voir du monde on venait de changer de région donc pas facile… préndre soin de moi avec un bébé allaite et rgo et un papa au travail presque impossible … sans parler du repos presque impossible… si c’était à refaire je me ferais un réseau de copine avant le bébé . Mais c’est ainsi… la solitude a été clairement difficile le 1er mois…
    Heursement que maintenant c’est le pied… !!

  • Léa
    28 décembre 2017 at 18 h 23 min

    Oh que ça fait du bien de lire des choses comme celles-ci surtout avec un bébé de 2 mois et un petit garçon de 2 ans et 4 mois…

  • Laisser un commentaire