La vie de maman

Que faire quand ça se passe mal à l’école ?

ecole-crayons

Votre enfant vient de faire sa rentrée à l’école et a quelques difficultés à vivre la séparation ou à se faire des copains ? Découvrez les conseils d’une pédopsychiatre pour savoir comment réagir.

Comment aider mon enfant à mieux vivre la séparation ?

La séparation peut être difficile les quinze premiers jours. Si les pleurs de l’enfant persistent au-delà d’un mois, il faut en discuter en famille et trouver des solutions. Il est peut-être nécessaire de changer d’accompagnateur (le papa ou les grands-parents plutôt que la maman), voire d’établissement. Pour faciliter la séparation, il faut toujours expliquer à l’enfant qui va venir le chercher et ne pas être en retard pour ne pas l’inquiéter. On peut aussi lui donner un bout de papier avec le numéro de téléphone des parents, il sera ainsi rassuré de toujours pouvoir les joindre. Par ailleurs, le temps de la séparation ne doit pas être trop long et l’enfant doit être occupé dès son entrée dans l’école. Enfin, il faut lui expliquer que l’école est une réalité de la vie, une obligation — comme papa et maman avec leur travail — et que ce n’est pas un abandon.

Il dit que sa maîtresse ne l’aime pas. Comment savoir si c’est vrai ?

Un enseignant ne doit pas fonctionner à l’affectif, mais cela peut se produire. Si l’enfant se plaint de propos blessants ou déplacés, il faut aller voir la maîtresse pour démêler le vrai du faux et, si nécessaire, la direction. L’enfant se sentira alors écouté par ses parents et protégé.

Il n’arrive pas à se faire des copains. Comment puis-je l’aider ?

S’il est de nature solitaire et qu’il semble épanoui et heureux, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais il faudra quand même l’aider à avoir une vie sociale. Les vacances d’octobre sont l’occasion de faire le bilan de la rentrée. À ce moment-là, si l’enfant n’a jamais parlé d’un copain ou d’une copine, si en arrivant à l’école il n’exprime pas sa joie de retrouver un enfant ou si la maîtresse décrit qu’il est toujours tout seul dans la cour, il faut l’aider. Les parents peuvent par exemple sympathiser avec d’autres parents et inviter quelques enfants à la maison un après-midi. Il est important que les parents aient également une vie sociale (les copains de bureau qui passent à la maison, maman qui sort boire un verre avec ses copines…) pour montrer l’exemple et donner envie à l’enfant de se constituer un réseau d’amis.

Depuis la rentrée, son sommeil est perturbé. Que faire ?

Si un enfant présente des difficultés d’endormissement ou fait des cauchemars, ce n’est pas normal. Il faut l’interroger et comprendre ce qui ne va pas : méchanceté à l’école, peur de ne pas réussir, etc. Le sommeil peut également être perturbé si l’enfant se couche après avoir regardé des écrans.

Il ne me dit rien. Dois-je m’inquiéter ?

Les tout-petits n’aiment pas raconter leur journée, car ils n’en comprennent pas l’intérêt et en plus ont une notion du temps particulière. À partir du CE1, si l’enfant n’a pas envie de raconter, il ne faut pas le forcer, tout en restant à l’écoute. Après l’école, parent et enfant passent un peu de bon temps en partageant le goûter (sas de décompression) et en discutant de sujets autres que l’école. Puis c’est le temps des devoirs, l’occasion peut-être de parler de la journée. L’école ne doit pas prendre trop d’importance à la maison et doit rester quelque chose de naturel. Il faut faire aussi confiance aux enseignants qui sont là pour alerter les parents en cas de besoin et ne pas stresser l’enfant avec de trop nombreuses questions.

 

Parents connectés : 3 applis pour accompagner son enfant tout au long de l’année

eParents : l’application officielle du ministère de l’Éducation nationale qui accompagne les parents d’enfants du CP à la terminale

2houses : pour aider les parents séparés et les familles à communiquer et s’organiser

Ma Share École : une plateforme d’échanges sécurisée pour communiquer et s’organiser avec les autres parents de l’école

 

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • MumChérie
    13 septembre 2018 at 16 h 52 min

    Voilà de bons conseils… Je pense aussi que le dialogue est au cœur de tout…

  • Picou
    14 septembre 2018 at 15 h 10 min

    De bons conseils qui sauront aider bien des parents je crois!

  • Laisser un commentaire