La vie de bébé La vie de maman

Le sac sensoriel : ma première activité maison pour mini M. !

sac-sensoriel-resultat

Devinez quoi ? Ça y’est, j’ai proposé une première activité maison à mini M. Que j’ai fabriquée de mes mains ! C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi c’est une petite fierté (coucou France Gall). J’ai nommé : le sac sensoriel !

Oui, parce que moi et les activités manuelles c’est pas encore une grande histoire d’amour. 💔 Mais j’y travaille (comme en témoignent la suspension en macramé et l’écharpe qui attendent patiemment d’être fabriquées depuis le début de l’année 🤦🏼‍♀️). Disons que je manque de patience et que, bien souvent, ça foire ! Alors je n’ose pas me lancer. Mais bon, maintenant j’ai un enfant à occuper, alors il faut bien s’y mettre. Mini M. n’ayant qu’un an, j’ai commencé avec une activité à sa portée : le sac sensoriel.

Tuto pour la réalisation d’un sac sensoriel

Je me suis inspirée du blog « Les tutos de Karine » qui répertorie un grand nombre d’activités plus inventives les unes que les autres ! Cette institutrice ne manque pas d’idées pour amuser ses élèves et ses filles. Et jouer rime bien souvent avec apprendre !

Pour fabriquer mon propre sac sensoriel, j’ai donc utilisé :

– un sac congélation solide avec une fermeture étanche ;

– du gel pour les cheveux ;

– des pompons (mais on peut utiliser toutes sortes de petits objets aux bords non abrasifs ni pointus pour ne pas percer le sac) ;

– des paillettes (des grosses à facettes et des plus petites) ;

– du masking tape.

sac-sensoriel-materiel

Puis j’ai procédé ainsi :

  1. Ouvrir le sac congélation et le maintenir vertical.
  2. Verser les objets choisis (pompons, paillettes…).
  3. Verser le gel de façon à couvrir les objets (pas trop, on peut en rajouter par la suite si nécessaire).
  4. Allonger le sac, chasser l’air et le fermer.
  5. Aplatir les objets dans le gel, vérifier que le gel s’étale dans tout le sac (sinon remettre le sac à la verticale, faire descendre tous les éléments au fond, ouvrir et ajouter du gel, puis reprendre au 4).
  6. Scotcher la fermeture et entourer le sac avec le masking tape (pour décorer, mais aussi pour solidifier).

 

Tadaaaaaa ! 🎉

 

sac-sensoriel-main

 

Qu’en a pensé mini M. ?

Il a d’abord été intrigué par ce qui se tramait et a tenté de chiper mes fournitures. Puis il s’est intéressé à ce que je faisais, se demandant sûrement si ça pouvait se manger ! 😄

sac-sensoriel-preparation

Une fois le sac sensoriel scotché sur une petite table, il s’est approché pour toucher et je lui ai expliqué comment il pouvait déplacer les objets dans le sac à grand renfort de « waouh, t’as vu comme c’est beau ! » (#mamanautaquet). Au début, il voulait attraper les pompons et a réussi à décoller le sac, j’ai donc doublé le masking tape. Puis il y est allé plus doucement…

Au début, son intérêt a été de courte durée, 5 min tout au plus, comme avec la plupart de ses jouets en fait ! Mais comme j’avais laissé la table dans le salon, il y revenait de temps en temps. Même le lendemain matin, il s’y est dirigé à peine levé, sûrement attiré par la couleur. Puis le surlendemain il s’est concentré et, voyant qu’il arrivait à faire bouger les pompons en appuyant dessus, il est resté un moment à jouer avec. Et ça m’a fait plaisir de le voir appliqué ainsi ! 😍

En résumé, si vous êtes des mamans comme moi, avec un niveau DIY au plus bas, vous pouvez vous lancer sans crainte ! Parce que si j’ai réussi à fabriquer ce sac sensoriel sans incident, tout le monde peut y arriver !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire